Pouvoir d’achat : des fins de mois de plus en plus difficiles pour de nombreuses familles

Publié
Pouvoir d’achat : des fins de mois de plus en plus difficiles pour de nombreuses familles
FRANCEINFO
Article rédigé par
M.Justet, N.Tahar, G.de Florival, J.Pires - franceinfo
France Télévisions

Plusieurs familles peinent à s’en sortir à la fin des mois en raison des nombreuses factures qu’elles ont à payer. 

Ils surveillent leur budget et guettent la moindre facture. Nombreux sont les foyers français à la peine financièrement lorsqu’arrive la fin du mois. À Fécamp (Seine-Maritime), une famille avec deux enfants doit acheter les produits de premiers prix pour se nourrir. Tout est compté à chaque repas. Avec leur salaire et les allocations, ils ont 1 800 euros pour vivre par mois. Avec 450 euros de loyer, 500 euros pour les courses et 750 euros d’autres dépenses (chauffage, cantine, téléphone) : il ne leur reste que 150 euros à la fin du mois sur leur compte. "Moralement, c’est compliqué", confie Mélanie Demare, la mère de famille.

Des retraités aidés financièrement par leurs enfants pour s’en sortir

À Aubenas (Ardèche), retraité depuis trois ans, Pierre Meunier économise et n’utilise pas ses voitures pour faire ses courses qu’il porte à bout de bras. Il ne fait le plein d’essence que tous les deux mois. Avec ses 1 500 euros de retraite, il dépense 600 euros pour son loyer, 365 euros pour son crédit à la consommation, 400 euros pour les courses et 275 euros d’autres dépenses (mutuelle, assurance). Chaque mois, il est donc à découvert de moins 200 euros et s’en sort grâce à l’aide de ses enfants.

Interrogée dans le 23 heures de Franceinfo sur ces Français qui peinent à s’y retrouver financièrement chaque mois, Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, se déclare "très sensible à ces questions de familles qui travaillent, qui ont du mal à joindre les deux bouts. C’est aussi pour ça que le gouvernement a pris de belles mesures, je pense à l’augmentation de la prime d’activité par exemple ou la suppression de la taxe d’habitation. Finalement, on a du mal à faire valoir ce bilan."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.