Niche fiscale pour l'emploi à domicile par les personnes âgées : "Il y a eu un problème de méthode"

Olivier Véran, rapporteur général de la commission des affaires sociales, reconnaît le manque de concertation sur cette mesure mais espère qu'il sera possible de "financer un plan dépendance d'envergure".

FRANCEINFO

Finalement, les personnes de plus de 70 ans qui emploient du personnel à domicile vont garder leurs avantages fiscaux, a annoncé Edouard Philippe mardi 24 septembre. Lundi, le gouvernement avait annoncé vouloir supprimer ces avantages. "Je salue la décision rapide qui a été prise par le gouvernement, je crois que ça n'a pas fait un pli en réalité", réagit mercredi sur franceinfo Olivier Véran, rapporteur général de la commission des affaires sociales et député LREM de l'Isère.

"Il y a eu un problème de méthode" avec cette mesure, selon Olivier Véran. "Je suis rapporteur général de la commission des affaires sociales et je découvre la mesure en lisant Les Echos. En termes de concertation, ce n'était pas évident. L'ensemble des parlementaires qui ont discuté de cette mesure n'y étaient pas favorables."

On a un objectif et un engagement, ce sera la grande réforme sociale du quinquennat, c'est la dépendance.

Olivier Véran, député LREM

à franceinfo

Cette mesure devait permettre de financer la dépendance."Il y a plusieurs possibilités pour la financer, explique Olivier Véran. On peut regarder du côté de la dette sociale, du côté de l'évolution d'un certain nombre de prélèvements sociaux, mais ce n'est pas le souhait du gouvernement. Donc, c'est la charge du gouvernement de travailler d'arrache-pied pour que dans les prochains mois, nous puissions faire des propositions chiffrées permettant de financer un plan dépendance d'envergure".

Olivier Véran, rapporteur général de la commission des affaires sociales et député LREM de l\'Isère, sur franceinfo mercredi 25 septembre 2019.
Olivier Véran, rapporteur général de la commission des affaires sociales et député LREM de l'Isère, sur franceinfo mercredi 25 septembre 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)