Maisons de retraites : les infirmiers de nuit seront obligatoires

Agnès Buzyn a annoncé l'obligation de la présence d'un infirmier dans les maisons de retraite de jour comme de nuit afin d'éviter aux résidents des séjours à l'hôpital systématiques.

Voir la vidéo
France 2

La présence d'infirmiers auprès des résidents de maisons de retraite médicalisées sera bientôt une obligation, de jour comme de nuit. Aujourd'hui, le personnel de nuit est composé d'aides-soignants qui ne sont pas habilités à apporter les soins infirmiers, en cas de chute par exemple. Cette mesure initiée par la ministre de la Santé Agnès Buzyn vise notamment à rendre le recours aux urgences moins systématique. L'agence régionale de santé en Île-de-France a montré qu'en cas de présence d'un infirmier de nuit, quatre journées d'hospitalisation sont évitées par an et par résident.

Le plan pour les Ehpad annoncé le 30 mai

La ministre a également annoncé vouloir développer la télémédecine et le déblocage d'un budget qui devrait avoisiner les 430 millions d'euros. Le président de l'association des maisons de retraite estime que ces mesures sont encourageantes, mais insuffisantes. En Europe du Nord, on compte dix professionnels pour dix résidents, en France, seulement six. Le plan définitif pour les Ehpad sera annoncé demain, mercredi. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation des personnels des Ehpad, le 30 janvier 2018, à Quimper (Finistère).
Manifestation des personnels des Ehpad, le 30 janvier 2018, à Quimper (Finistère). (FRED TANNEAU / AFP)