Maisons de retraite : le cri d'alarme des professionnels

Les professionnels qui travaillent en maison de retraite demandent ce jeudi 19 octobre à Emmanuel Macron, d'une même voix, plus de moyens pour les personnes âgées.

Cette vidéo n'est plus disponible

Face à leurs conditions de travail de plus en plus précaires, ils ont décidé de s'unir. Infirmiers, aides-soignants, médecins, directeurs d'établissement, dans une lettre adressée au président de la République, les professionnels au service des personnes âgées poussent un cri d'alarme. Il y a un mois, France 2 avait pu constater les dysfonctionnements dénoncés ce jeudi 19 octobre dans un établissement de retraite, filmé en caméra cachée.

13 000 postes menacés

Ce jour-là, seulement deux aides-soignantes pour 20 résidents. Six minutes maximum dans chaque chambre pour assurer la toilette avant le repas du soir. "Les dents on ne les fait pas tous les jours, peut-être deux fois, trois fois maximum par semaine", confiait une professionnelle. Le directeur disait alors faire son maximum avec les moyens alloués. Ces situations ne sont pas nouvelles, mais elles pourraient encore s'aggraver à cause notamment de la baisse des emplois aidés. 13 000 postes sont menacés dans le secteur. Les professionnels réclament que l'intégralité de ces emplois soit maintenue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Chaque fin d\'année, les conseillers généraux allaient porter des colis de Noël dans les maisons de retraite du Loiret.
Chaque fin d'année, les conseillers généraux allaient porter des colis de Noël dans les maisons de retraite du Loiret. (SEBASTIEN BOZON / AFP)