États-Unis : des abeilles au secours des vétérans

Certains vétérans suivent une formation d'apiculteur pour soigner leurs maux et se reconvertir.

Franceinfo

"Je ne pense même pas à la douleur, je ne pense plus qu'aux abeilles", lance Vince Ylitalo, vétéran américain, qui a combattu notamment en Irak. Bon nombre de vétérans américains souffrent de stress post-traumatique. Pour soulager leurs souffrances, ces anciens soldats suivent une thérapie par les abeilles dans la ville de Manchester (États-Unis). "Quand tout devient trop intense, trop délirant et que vous voulez vous détendre, vous vous asseyez devant une ruche et regardez le va-et-vient des abeilles. C'est si reposant. Tous vos soucis se dissipent", précise Franck Bartel, vétéran de la guerre au Vietnam.

Une formation d'apiculteur gratuite

"Je dors mieux. Je pense aux bourdonnements des abeilles", constate Wendy Zimmermann, elle aussi ancienne militaire. Le programme est gratuit. Au bout de neuf mois, les vétérans ont aussi appris le métier d'apiculteur. "On fait en sorte d'encourager les vétérans à reprendre le contrôle de leurs vies, mais aussi de leur donner l'occasion de monter leur propre affaire pour avoir un revenu supplémentaire. C'est vraiment important pour la plupart d'entre eux", analyse Adam Ingrao, membre de l'association "Heroes to Hives". 

Un abeille, à Pont-de-Monvert, en Lozère, le 25 juin 2018.
Un abeille, à Pont-de-Monvert, en Lozère, le 25 juin 2018. (SYLVAIN THOMAS / AFP)