Dépendance : le casse-tête du financement

Plus l'espérance de vie augmente, plus la prise en charge des personnes âgées devient prioritaire. La principale question qui se pose est celle du financement des institutions spécialisées.

France 3

L'âge moyen d'entrée dans un établissement médicalisé est de 85 ans. La population française ne cessant de vieillir, les plus de 85 ans, qui étaient 1,5 million en 2005, sont actuellement un peu plus de 2 millions et pourraient être près de 5 millions à l'horizon 2050. Il faut donc trouver toujours plus de moyens pour financer la dépendance de ces personnes. Si l'assurance-maladie contribue en grande partie à ce financement, l'Etat a dû trouver d'autres moyens. Après la canicule meurtrière de 2003, une journée de solidarité, travaillée mais non payée, a été mise en place.

Vers une deuxième journée de solidarité ?

En 2017, cette journée de solidarité a rapporté 2,37 milliards d'euros. 40% de cette somme est allouée à l'aide aux personnes handicapées, 60% à celle des personnes âgées. Le gouvernement réfléchit d'ailleurs à la création d'une deuxième journée du même genre, même si un sondage montre que deux Français sur trois sont opposés à cette idée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Certaines associations demandent la légalisation de l\'assistance sexuelle pour les personnes handicapées.
Certaines associations demandent la légalisation de l'assistance sexuelle pour les personnes handicapées. (JEFF PACHOUD / AFP)