Coronavirus : aides à domicile, un métier en tension

Les personnes les plus exposées sont les personnes âgées et fragiles. Les services d'aides à domicile pourraient être bientôt en tension.

France 3

C'est le rituel désormais : le lavage de mains. Madame Julien a le droit à deux visites par semaine des auxiliaires de vie. "Je leur demande de se laver les mains avec du savon de Marseille. Et, comme je ne veux pas qu'elles essuient les mains avec les mêmes serviettes, je leur fais essuyer les mains avec un gros sopalin", explique-t-elle. Antoinette Julien se montre vigilante, mais elle avoue ne jamais avoir observé un tel déploiement sanitaire, c'est le cas pour d'autres personnes âgées.

Les aides à domicile n'ont pas de masques

Dans les locaux de l'entreprise d'aide à domicile, une réunion de crise vient de se tenir car, dès lundi 16 mars, certains employés pourraient décider de garder leurs enfants chez eux. Ils faut donc lister les clients qui ont un besoin vital d'assistance, et ce n'est pas le seul combat. "Lorsque l'on regarde la télévision, on voit des personnes avec des masques. Nos intervenants ne disposent pas de masques parce que nous ne sommes pas un métier prioritaire", déplore Éric Bobet, directeur Aidadomi et délégué départemental de la fédération des services aux particuliers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Janine, aide à domicile à Montembeuf en Charente (image d\'illustration)
Janine, aide à domicile à Montembeuf en Charente (image d'illustration) (ROMAIN PERROCHEAU / AFP)