Aides à domicile : volte-face du gouvernement

Édouard Philippe a annoncé qu'il renonçait à supprimer la niche fiscale des plus de 70 ans. Cet avantage permet aux seniors de ne payer aucune charge patronale sur les emplois à domicile.

FRANCE 2

Le gouvernement a finalement changé d'avis. Alors qu'il voulait supprimer la niche fiscale des plus de 70 ans sur les emplois à domicile, l'exécutif a finalement renoncé. "'Il s'agissait d'éteindre l'incendie avant qu'il ne s'étende', c'est ce que m'a confié l'entourage du Premier ministre. Édouard Philippe a enterré cette proposition à l'Assemblée, sous les yeux de Muriel Pénicaud qui en était à l'origine", explique le journaliste de France 2 Guillaume Daret, en duplex devant l'hôtel de Matignon (Paris).

Un désaveu pour la ministre du Travail

Lors du petit-déjeuner de la majorité mardi 24 septembre, plusieurs députés LREM et MoDem ont tiré le signal d'alarme : pas question d'augmenter les impôts alors que le gouvernement veut les baisser. "Ce recul est un désaveu cinglant pour la ministre du Travail qu'Édouard Philippe a appelé poliment, mais fermement, à revoir sa copie et à faire des propositions pour trouver d'autres sources d'économie".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre Edouard Philippe évoquant la réforme des retraites au Conseil économique, social et environnemental le 12 septembre 2019.
Le Premier ministre Edouard Philippe évoquant la réforme des retraites au Conseil économique, social et environnemental le 12 septembre 2019. (MARTIN BUREAU / AFP)