Aides à domicile : Emmanuel Macron veut ménager son électorat de retraités

Mardi 24 septembre, le Premier ministre a annoncé que les aides accordées aux seniors de plus de 70 ans sur les emplois à domicile seront maintenues. Depuis le sommet de l'ONU, Emmanuel Macron a justifié ce rétropédalage, une première.

FRANCE 2

Emmanuel Macron a commenté un sujet de politique intérieure depuis l'étranger. Une première pour le chef d'État qui a voulu justifier la décision de ne plus supprimer les aides aux seniors sur les emplois à domicile à New York (États-Unis), lors du sommet de l'ONU. "Pas question de s'aliéner cet électorat [les retraités] qui va massivement aux urnes, d'autant surtout qu'Emmanuel Macron a eu du mal à se réconcilier avec les seniors après la désindexation des pensions et la hausse le la CSG", analyse la journaliste Valérie Astruc depuis le palais de l'Élysée (Paris).

D'autres catégories professionnelles pourraient s'engouffrer dans la brèche

Le président de la République a contacté Édouard Philippe depuis New York pour lui ordonner de reculer sur ce rabotage. "Emmanuel Macron a donc vite fait de dissiper le flou, mais ce recul comporte un risque : que d'autres catégories professionnelles s’engouffrent dans la brèche et contestent à leur tour d'autres mesures d'économie", conclut Valérie Astruc.

Le JT
Les autres sujets du JT
(Photo d\'illustration).
(Photo d'illustration). (MYCHELE DANIAU / AFP)