Ségur de la Santé : règle-t-il tous les problèmes ?

Ce mardi 14 juillet, Emmanuel Macron devrait donner sa vision de l'hôpital. En pleine crise épidémique, il avait promis un plan massif d'investissements. Le Ségur de la Santé a apporté des premières réponses. Des accords salariaux ont été signés ce lundi 13 juillet. Mais cela règle-t-il pour autant tous les problèmes ?

france 3

Refonder le système de soins et le rendre plus innovant : c'est l'ambition du Ségur de la Santé. Cet après-midi, un premier volet sur les quatre en discussions a été signé devant les caméras par trois syndicats représentatifs sur cinq. "Ce sont des accords historiques par l'ampleur de leur revalorisation, de leur montant", s'est félicité le ministre de la Santé Olivier Véran. L'accord permet de déroger aux 35 heures : les agents pourront désormais faire cinq heures de plus par semaine.

La question du financement des hôpitaux

Mais d'autres points-clé subsistent : celui du financement des hôpitaux notamment. "On attend de l'Etat qu'il reprenne cette dette comme il l'a repris pour la SNCF, pour que les hôpitaux n'aient plus cette charge de la dette qui ne leur permet plus d'investir au quotidien" explique le docteur Christophe Prudhomme, porte-parole de l'association des médecins urgentistes de France. Autre question cruciale : y aura-t-il toujours des fermetures de lits ? Depuis 30 ans, près de 100 000 lits ont été fermés dans les hôpitaux publics et privés, compensés en partie par une prise en charge en ambulatoire, donc sans hébergement de nuit.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants demandent plus de moyens pour l\'hôpital public lors d\'une mobilisation à Paris, le 16 juin 2020.
Des manifestants demandent plus de moyens pour l'hôpital public lors d'une mobilisation à Paris, le 16 juin 2020. (KARINE PIERRE / AFP)