Santé : un composant chimique cancérogène détecté dans certaines crèmes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : un composant chimique cancérogène détecté dans certaines crèmes
France 3
Article rédigé par
Manuel Tissier - France 3
France Télévisions

L'octocrylène, un composé chimique présents dans certaines crèmes et shampoings, se dégraderait en un perturbateur endocrinien jugé cancérogène. Le journaliste Manuel Tissier est présent sur le plateau du 12/13, lundi 8 mars, pour éclaircir ce point. 

Des chercheurs franco-américains ont détecté un composé chimique appelé octocrylène dans certains crèmes. "Il s'agit d'un produit filtrant, couramment utilisé dans les crèmes solaires mais aussi anti-âge, dans certains shampoings ou crèmes hydratantes", rapporte le journaliste Manuel Tissier sur le plateau du 12/13, lundi 8 mars.

En faisant vieillir artificiellement des produits cosmétiques parmi les plus grandes marques, les scientifiques "ont constaté que l'octocrylène se dégradait en un perturbateur endocrinien, le benzophénone, un produit qui passe à travers la peau et peut provoquer des lésions cutanées, mais qui est aussi classé comme cancérogène par l'Organisation Mondial de la Santé", explique le journaliste. 

Gare à l'accumulation 

L'un des auteurs de l'étude estime toutefois qu'il n'y a pas de danger à terminer les tubes entamés. Attention cependant à ne pas le faire trop souvent. "C'est l'accumulation sur plusieurs années qui est problématique, il faut désormais choisir des marques qui n'utilisent pas ces composants", explique Manuel Tissier. Ces composants sont aussi néfastes pour la vie marine et les coraux. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.