Santé : nombre d'étudiants renoncent aux soins, faute d'argent

La santé des lycéens et des étudiants s'est dégradée ces dernières années. Beaucoup d'entre eux renoncent aux soins pour des questions d'argent.

FRANCE 3

Élisabeth Abanda a découvert sa myopie il y a un an et demi. Mais faute de budget, cette étudiante qui vit avec 300 euros par mois vient seulement de s'acheter une paire de lunettes grâce à l'aide de sa mère. Aujourd'hui, la jeune femme souffre de malaises récurrents, mais ne peut se soigner. Une situation que connaissent nombre d'étudiants.

86% des étudiants se disent en bonne santé

Circonstance aggravante : le renoncement au soin est couplé à une baisse de l'hygiène de vie des étudiants. Par conséquent, la situation des étudiants s'est fortement dégradée. "Il y a dix ans, les étudiants étaient 94% à se déclarer en bonne santé. Aujourd'hui, ils sont plus de 86% à se déclarer en bonne santé", explique Hadrien Le Roux, président de la Smerep. En attendant, Élisabeth Abanda n'a pas d'autres moyens que de se soigner par elle-même.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une pharmacienne lyonnaise de 46 ans a été interpellée mercredi 21 septembre, elle est soupçonnée d\'avoir escroqué l\'assurance maladie pour plus de 2,2 millions d\'euros. 
Une pharmacienne lyonnaise de 46 ans a été interpellée mercredi 21 septembre, elle est soupçonnée d'avoir escroqué l'assurance maladie pour plus de 2,2 millions d'euros.  (MAXPPP)