Cet article date de plus de cinq ans.

Santé : le don de moelle osseuse, un don pas assez fréquent en France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Santé : le don de moelle osseuse, un don pas assez fréquent en France
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le geste n'est pas si compliqué et il peut sauver des vies. Les explications de France 3.

Les Français sont nombreux à donner de leur sang, mais ils sont plus réticents à faire don de leur moelle osseuse. Un geste qui peut pourtant sauver des vies. Vincent 39 ans, s'apprête à donner sa moelle osseuse, un brin nerveux, mais déterminé. "Ce qui m'a convaincu de m'inscrire sur le registre des donneurs de moelle osseuse, c'est la maladie d'une petite fille que je connais", explique le jeune homme. La moelle osseuse, c'est ce qui assure le renouvellement de notre sang. Comme son nom l'indique, on la trouve au coeur des os. Ceux qui intéressent les médecins, ce sont les cellules qu'elles produisent, des micro-usines qui fabriquent globules rouges, globules blancs et plaquettes.

Des volontaires en sous-effectif

Pour prélever la moelle osseuse, deux méthodes : soit par une ponction dans les os du bassin, soit à partir du sang grâce à une machine. Sur le fichier des donneurs de moelle osseuse, 248 000 volontaires. Chacun a seulement une chance sur un million d'être compatible avec un malade alors il en faudrait davantage. Surtout des hommes de moins de 40 ans car leurs greffes sont mieux tolérées. Chaque année en France, 2 000 malades ont besoin d'une greffe de moelle osseuse.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.