Santé : des nanoplastiques détectés pour la première fois dans le sang d'êtres humains

Publié Mis à jour
Santé : des nanoplastiques détectés pour la première fois dans le sang d'êtres humains
FRANCE 3
Article rédigé par
D.Mascret - France 3
France Télévisions

Des chercheurs néerlandais ont découvert des nanoparticules dans le sang d'êtres humains. Présent sur le plateau du 12/13, vendredi 25 mars, le médecin et journaliste Damien Mascret apporte son éclairage. 

Des nanoplastiques ont été détectés dans le sang d’êtres humains. C'est une première. Jusqu'à présent les dosages sanguins étaient à l'échelle micro, soit au millionième de mètre. L'échelle nano correspond, elle, au milliardième de mètre. "Pour vous donner une idée, le diamètre d'un cheveu, c'est plus de 50 000 nm, une bactérie c'est au-dessus de 1000 nm", explique le médecin et journaliste Damien Mascret, présent, vendredi 25 mars, sur le plateau du 12/13.

17 individus sur 22

Les chercheurs néerlandais de l'université d'Amsterdam (Pays-Bas) sont descendus plus bas, à 700 nm. "Ils ont pu chercher, effectivement, dans le sang, s'il y avait des nanoparticules de plastique", poursuit le spécialiste. Ils en ont trouvé chez 17 individus, sur 22 testés. Depuis une quinzaine d'année, les nanoparticules sont partout : dans l'air, dans l'eau, dans les aliments, dans les vêtements ou encore dans les cosmétiques. Les chercheurs devront désormais établir si les nanoparticules ne font que passer dans le sang, et sont éliminées par le foie et les reins, ou si elles restent dans le corps et le cas échéant, avec quelles conséquences pour la santé.

Parmi Nos sources

Environment International

Liste non exhaustive.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.