Réunion : le variant sud-africain du coronavirus inquiète les autorités

Le variant sud-africain du coronavirus, qui pourrait être résistant aux vaccins, suscite l'inquiétude. Sur l'île de la Réunion, les autorités vont prochainement analyser des tests réalisés sur des cas suspects.

Sur l'île de la Réunion, le taux d’incidence du Covid-19 est reparti à la hausse en l'espace de quelques jours seulement. Et la présence éventuelle du variant sud-africain inquiète les autorités sanitaires. "Des tests sur des cas suspects vont être analysés lundi 18 janvier par l’unité mixte de recherche Pimit (Processus infectieux en milieu insulaire et tropical) de l’université de la Réunion, explique Delphine Girard, journaliste de France Télévisions. Ces équipes disposent d’un laboratoire de niveau 3 qui permet le séquençage et l’identification des différents variants du Covid-19, dont le variant sud-africain". Les résultats seront connus mercredi 20 janvier.

Pas de couvre-feu à 18 heures

En attendant, les autorités ont déjà pris des mesures préventives. "Un test PCR négatif est désormais obligatoire pour tous les voyageurs transitant entre la Réunion et l’Hexagone", et le préfet vient d’annoncer que la "septaine sera largement recommandée dès lundi 20 janvier", avec un test à J+7 pour tous les voyageurs. L'île n’est pour le moment pas concernée par la mesure de couvre-feu à 18 heures "car elle enregistre un taux de circulation du virus très faible", précise Delphine Girard.

Le JT
Les autres sujets du JT
Delphine Girard.
Delphine Girard. (Capture d'écran franceinfo)