Lunettes remboursées à 100% : "On n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde", selon Agnès Buzyn

La ministre de la Santé est revenue sur la promesse d'Emmanuel Macron de prendre en charge à 100% les lunettes, ainsi que les prothèses dentaires et auditives.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, quitte l\'Elysée, le 14 septembre 2017.
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, quitte l'Elysée, le 14 septembre 2017. (JULIEN MATTIA / NURPHOTO)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"S'agissant des lunettes, des prothèses dentaires et de l'audition, je fixe l'objectif de 100% de prise en charge d'ici à 2022." Invitée mardi 21 novembre par l'association des journalistes de l'information sociale (Ajis), la ministre de la Santé a détaillé la mise en œuvre de la promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

"On n'est pas là pour offrir des montures Chanel à tout le monde ou des verres antireflet qui filtrent la lumière bleue, a précisé la ministre, le but est de se mettre d'accord sur un panier de soins nécessaires, et que tout le monde puisse y avoir accès."

"Une déclaration méprisante"

L'objectif principal est donc de définir un panier de soins de base indispensables pour les Français, puis d'y ajuster le financement nécessaire, détaille Le Figaro. "Mon premier point, c'est la définition du panier de soins. Ensuite on travaillera sur les coûts. Je n'ai pas une enveloppe financière prédéfinie dans laquelle j'essaie de faire entrer les soins au chausse-pied", a repris Agnès Buzyn.

Cette déclaration n'a pas manqué de faire réagir les internautes. Beaucoup ont dénoncé un mépris envers les personnes les plus modestes.

En mai, Emmanuel Macron s'était engagé à ce "qu'aucun soin utile ne soit déremboursé dans les cinq ans à venir".  "Nous réaliserons cet objectif sans augmenter le prix des mutuelles", avait-il promis.