Cet article date de plus de treize ans.

Quelles mesures pour les crèches ?

La fermeture d'une crèche devra rester "exceptionnelle" en cas de grippe A (H1N1)
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nadine Morano, invitée du 13 heures de France 2 le 20 mars 2008 (© France 2)
La fermeture d'une crèche devra rester "exceptionnelle" en cas de grippe A (H1N1)La fermeture d'une crèche devra rester "exceptionnelle" en cas de grippe A (H1N1)

C'est ce qu'a annoncé la secrétaire d'Etat à la Famille et à la Solidarité, Nadine Morano, dans le Parisien-Aujourd'hui en France de lundi.

"Les directeurs devront signaler les cas groupés, au moins trois en une semaine. Le préfet décidera ou non d'une fermeture temporaire pour éviter la diffusion du virus", a-t-elle poursuivi.

En France, 10 % des enfants de moins de 3 ans sont gardés dans 9405 crèches.

Cette fermeture pourrait concerner "simplement une salle, un étage, ce qui n'empêchera pas la crèche de fonctionner", a précisé la secrétaire d'Etat. "Nous devons faciliter les transferts de personnels et d'enfants au cas par cas pour ne pas pénaliser l'activité économique, en évitant aux parents de devoir garder un enfant qui ne serait pas malade", a-t-elle indiqué.

"Des personnels pourraient être affectés temporairement dans d'autres structures pour pallier les effectifs manquants", a-t-elle précisé. "En cas de fermeture de crèche, les enfants pourraient être réaffectés dans une autre", a ajouté la secrétaire d'Etat.

Quant aux quelque 300.000 assistantes maternelles, "elles vont recevoir, avec le prochain bulletin de salaire, une fiche technique très détaillée qui rappelle la conduite à tenir si un petit déclare des symptômes grippaux", a indiqué Nadine Morano. Si l'assistante maternelle ou un enfant tombait malade, "il est préconisé de ne plus accueillir d'enfants pendant huit jours", a-t-elle poursuivi, ajoutant que "dans ce cas, on rendra possible l'accueil de dépannage chez d'autres assistantes maternelles".

Par ailleurs, "plus d'un million de documents seront diffusés à destination des parents à la rentrée", pour les sensibiliser à la prévention et aux "gestes barrières" pour limiter l'épidémie, a indiqué la secrétaire d'Etat.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.