Vidéo Que se passe-t-il dans notre cerveau lorsqu'on est en gueule de bois ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Baisse des capacités cognitives, fatigue, mal de tête... Voilà ce qu'il se passe concrètement dans notre cerveau quand on a la gueule de bois.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Baisse des capacités cognitives, fatigue, mal de tête... Voilà ce qu'il se passe concrètement dans notre cerveau quand on a la gueule de bois.

En gueule de bois ce matin ? Vous avez l'impression d'être au ralenti ? C'est normal. "C'est comme si le cerveau avait une double journée à faire le lendemain parce qu'il s'est pris le choc de la consommation d'alcool la veille", explique Nicolas Cabé, neuroscientifique et addictologue. L'alcool modifie l'activité cérébrale en perturbant des neurotransmetteurs comme la dopamine, les endorphines, le glutamate...

Le cerveau au ralenti

Pendant une "gueule de bois", le cerveau compense pour retrouver une activité normale. "Ce qu'il faut se dire, c'est que c'est un peu le corps qui se met globalement en grève et ça retentit sur le cerveau", ajoute Nicolas Cabé. Parmi les symptômes de la gueule de bois : une baisse des capacités cognitives. Nicolas Cabé explique : "On a des troubles attentionnels qui apparaissent, la mémoire s'enregistre moins bien parce qu'on est moins attentifs, moins concentrés, du coup le processus pour enregistrer les informations, pour les encoder dans le cerveau fonctionne moins bien." Pour s'en débarrasser, nous avons tous nos remèdes comme la prise du fameux paracétamol. Son efficacité est toutefois relative. Aussi, le paracétamol implique plus de travail pour le foie et ça peut potentiellement augmenter la toxicité de ce médicament. Ainsi, dans un premier temps, le plus important reste une bonne hydratation et une bonne alimentation.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Psycho - Bien-être

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.