L'anorexie bientôt interdite sur les podiums ?

Dans le cadre de la loi santé, un nouvel amendement entend lutter contre l'anorexie dans le monde du mannequinat notamment. Explications avec France 2.

FRANCE 2

Un député, également médecin à Grenoble, vient de déposer un amendement à la loi santé de Marisol Touraine pour lutter contre l'extrême maigreur des mannequins. L'idée est "d'interdire à des agences de recruter des mannequins en état de dénutrition. Pas maigres; en état de dénutrition. Ça passe par un certificat médical qui garantira que les mannequins sont en état de travailler et qu'elles ne sont pas en danger du point de vue de leur santé", développe Olivier Véran, député de l'Isère.

Les agences opposées au projet de loi

Pour les agences de mannequinat, ce projet est ridicule. "Ce sont des filles qui ont une morphologie différente. On ne va pas légiférer sur tout. Et des certificats médicaux, on en a besoin pour la profession de mannequin, tous les mannequins sont suivis. On a un certificat, c'est un métier, ils sont salariés, donc ils passent des visites médicales", rétorquent Sylvie Fabregon, directrice de l'agence Plus.


Un autre amendement va dans le même sens. Il propose d'interdire l'apologie de l'anorexie sur certains sites internet. Dans le monde, seul Israël interdit l'extrême maigreur des mannequins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Selon le député Olivier Véran, l\'anorexie touche \"30 000 à 40 000 personnes\" en France, dont 90% sont des adolescents.
Selon le député Olivier Véran, l'anorexie touche "30 000 à 40 000 personnes" en France, dont 90% sont des adolescents. (AFP)