"L’épidémie de burn out médical est énorme !"

Jérôme Le Maire, documentariste, a filmé pendant un an la souffrance au travail du personnel hospitalier de l’hôpital Saint-Louis à Paris.

La nature du travail des médecins les place dans "les professions les plus à risque", selon Jérôme Le Maire, auteur du documentaire "Dans le ventre de l'hôpital" diffusé sur Arte. Les médecins traitent de l’humain tout en ayant "une très haute estime de leur mission", nous renseigne-t-il.

"L’épidémie de burn out médical est énorme !"

Ont été recensés, rien qu’à l’hôpital Saint-Louis, 7 départs sur les deux dernières années et 14 arrêts de travail depuis le 1er janvier.

"Les gens qui font un burn out sont aussi des gens courageux et qui à un moment donné, pètent un plomb et décident de ne plus revenir au même endroit dans les mêmes circonstances", éclaire le documentariste.

Le rôle de l’environnement de travail

 Le documentaire évoque la "tension maximale" chez l’aide-soignante qui "n’a plus le sens de son travail" ou le chirurgien qui, constamment évalué, devient perturbé par le fait de devoir "être rentable".

"Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ?", s’interroge-t-il. Refusant de croire que le personnel est plus problématique qu’avant, Jérôme Le Maire blâme, en tout et pour tout, l’environnement de travail délétère : "On travaille dans des conditions qui nous amènent à devenir harcelant ou harcelé."

L'homme conclut, amère : "C’est assez surprenant que, dans un endroit où les hommes soignent d’autres hommes, le travail puisse engendrer la maladie."

burn out médical
burn out médical (BRUT)