Crise sanitaire : six soignants sur dix considèrent être proches du burn-out

Alors que la situation sanitaire se dégrade en France, six infirmiers sur dix se disent proches du burn-out. Les équipes de France Télévisions ont pu s’entretenir avec certains d’entre eux.

FRANCE 3

Camille Desquilbet est infirmière aux urgences à Valenciennes (Nord) depuis cinq ans. Comme ses collègues, depuis plusieurs mois, elle ne compte plus ses heures et craint la deuxième vague. "On redoute, parce qu’on a connu des choses difficiles pendant la première, confie-t-elle. Le taux de burn-out est passé de 35% avant le Covid à 53 aujourd’hui". Burn-out, taux d’absentéisme plus élevé… La direction de l'hôpital est consciente du mal-être de ses soignants. Pour l’instant, elle parvient à remplacer les absents et les vacances de la Toussaint, qui débutent vendredi 16 octobre, sont maintenues.

"On essaie de faire au mieux, mais on n’y arrive pas"

À Lille également, les infirmiers ont le sentiment d’être abandonnés. Tous espèrent une véritable revalorisation salariale et réclament des renforts d’urgence. "On essaie de faire au mieux, mais on n’y arrive pas", déplore l’un d’entre eux. Après plus de sept mois de crise, six soignants sur dix estiment être dans un état d’épuisement professionnel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soignants de l\'hopital de Strasbourg, image d\'illustration.
Des soignants de l'hopital de Strasbourg, image d'illustration. (FREDERICK FLORIN / AFP)