Cet article date de plus de trois ans.

Prothèses PIP : les victimes doivent rembourser leur indemnisation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Prothèse PIP : les victimes doivent rembourser leur indemnisation
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les victimes des prothèses PIP, indemnisées suite à une décision de justice, doivent désormais rembourser l'organisme TUV, relaxé deux ans après avoir été reconnu coupable.

En France, une cinquantaine de victimes dans l'affaire des prothèses mammaires PIP doivent aujourd'hui rembourser l'organisme TUV. Suite à des complications liées à ses implants, la vie de l'une d'entre elles a été bouleversée. En 2013, elle a donc reçu 3 400 euros d'indemnisation provisoire : somme qu'elle doit aujourd'hui rembourser, frais d'huissier et bancaires compris.

Coup de théâtre

En 2013, le tribunal de commerce de Toulon avait reconnu la culpabilité de TUV, le certificateur, et l'avait condamné à indemniser les victimes. Mais en juillet 2015, coup de théâtre : la cour d'appel d'Aix-en-Provence annule le jugement de Toulon. TUV peut désormais légitimement demander le remboursement des sommes versées. Manque d'informations ou changement de stratégie de défense, le principal avocat des victimes réfute en bloc les accusations de TUV. Les victimes restent au coeur de la polémique, certaines ont déjà remboursé, d'autres sont prises de court.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.