Ségur de la santé : les fédérations d'Ehpad demandent à l'Etat de respecter ses "engagements financiers"

Dans un communiqué commun, huit fédérations réclament au gouvernement les dotations promises, un an après la grande consultation du monde de la santé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une infirmière dans un Ehpad à Paris, le 4 mars 2021. (MARTIN BUREAU / AFP)

Elles demandent des comptes. Huit fédérations du secteur de l'aide aux personnes âgées ont dénoncé mardi 20 juillet les "dotations insuffisantes" de l'Etat pour financer les revalorisations salariales des professionnels des Ehpad promises par le Ségur de la santé, dont le gouvernement célèbre le premier anniversaire. "Enveloppes sous-calibrées", "opacité du mode de calcul"... Un an après l'accord qui a acté des revalorisations salariales pour les professionnels en première ligne pendant la crise sanitaire du Covid-19, la Fehap, l'Ad-pa, le Synerpa, Nexem, la Fnadepa, l'Uniopss, la Fnaqpa et la FNMF demandent à l'Etat de "respecter ses engagements" financiers.

"Le compte n'y est pas"

"A ce jour, les établissements ont reçu des dotations insuffisantes pour l'année 2020 et sans garantie de complément malgré les engagements du gouvernement, couvrant en moyenne seulement 50% à 70% du besoin pour 2021", affirment les huit fédérations dans un communiqué commun"On voit que le gouvernement fête les un an du Ségur, mais pour nous le compte n'y est pas", déclare Annabelle Vêques, directrice de la Fnadepa. Elle estime notamment que 90% des établissements adhérents de cette fédération ont "reçu des dotations insuffisantes".

Contacté, le ministère de la Santé précise verser "les revalorisations Ségur en deux temps" : "Le premier temps a été effectivement globalement insuffisant, reconnaît le cabinet d'Olivier Véran. Nous sommes en train de travailler sur un reliquat d'enveloppe pour de nouveaux versements". Selon le ministère, qui n'a pas communiqué de date pour l'octroi des sommes promises, le reliquat devrait "couvrir l'essentiel des situations".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Professions médicales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.