Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo A Mâcon, des sages-femmes protestent en s'inscrivant à Pôle emploi

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3 Bourgogne
Article rédigé par
France Télévisions

Différentes opérations ont été menées en France jeudi, comme à Mâcon (Saône-et-Loire), où des sages-femmes ont manifesté dans une agence de Pôle emploi pour demander "une reconversion professionnelle".

Des sages-femmes hospitalières et libérales, en conflit avec le gouvernement depuis près de six mois sur leur statut, ont décrété un "jeudi noir", jeudi 20 mars, pour marquer leur mécontentement, à trois jours du premier tour des municipales. Selon le collectif des sages-femmes, à l'origine d'une grève entamée en octobre, 75% des hospitalières étaient en grève et plus de 600 cabinets de libérales étaient fermés.

Opérations escargot, rassemblements, inscriptions symboliques à Pôle emploi, différentes opérations ont été menées en France, comme ici, à Mâcon (Saône-et-Loire), où les sages-femmes de l’hôpital de la ville sont allées manifester dans une agence Pôle emploi.

Le collectif juge les annonces de la ministre insuffisantes

Le collectif des sages-femmes, contrairement à l'intersyndicale de sages-femmes hospitalières (CGT, CFDT, FO, SUD, Unsa et UNSSF), veut obtenir un statut sur le modèle de celui des médecins (praticiens hospitaliers), synonyme de sortie de la fonction publique.

Les annonces de la ministre de la Santé, Marisol Touraine, le 4 mars, promettant notamment un "statut indépendant de sage-femme des hôpitaux", ne sont pas suffisantes, estime le collectif.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.