Naissances : la natalité est au plus bas en France

La natalité, qui chute d'année en année, est au plus bas en France. Peut-on espérer qu'un baby-boom post-confinement permette d'inverser la tendance ? 

France 2

Les maternités s'étaient préparées à faire face à un boom des naissances après le premier confinement. Or, pour l'heure, ce n'est pas encore le cas. Gabriel, âgé de deux jours et né à la maternité de l'Institut mutualiste Montsouris (Paris), a été conçu en avril dernier. Confinés à la campagne, ses parents, malgré le Covid-19, n'ont pas abandonné leur projet d'un deuxième enfant. "On a pu s'isoler, partir de Paris. On était dans un contexte assez agréable", confie Mathilde Flinois, mère de Gabriel.

13 000 naissances de moins qu'en 2019

Tous les parents n'ont pas forcément partagé cet optimisme en période de crise sanitaire. "Il y a peut-être un peu d'inquiétude des couples, d'incertitude face à cette situation, donc peut-être qu'ils décalent un petit peu leur envie de faire des bébés", explique Elisabeth Tricoire, sage-femme coordinatrice à la maternité de l'Institut mutualiste Montsouris. En France, la natalité a baissé en 2020 ; 740 000 bébés sont nés, soit 13 000 de moins qu'en 2019. Cette baisse se confirme depuis six ans. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La main d\'un nouveau-né à l\'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).
La main d'un nouveau-né à l'hôpital franco-britannique de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). (DIDIER PALLAGES / AFP)