Plan santé : quelles mesures présentées par Emmanuel Macron ?

La réforme de la santé présentée par Emmanuel Macron s'attaque aux déserts médicaux et au problème de pénurie de généralistes.

FRANCE 2

Emmanuel Macron a annoncé mardi 18 septembre son plan de réforme de la santé, à commencer par la fin du numerus clausus dès 2020. La suppression du sélectif concours d'entrée n'est pas mal vue, mais les médecins ne voient pas forcément les répercussions à court terme. "La suppression du numerus clausus n'aura d'impact que dans dix à douze ans", explique le Dr Jean-Paul Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux français.

Des mesures jugées inefficaces

Encore faut-il que les jeunes médecins optent pour la médecine générale. "Il y a plus de 500 postes non pourvus pour la médecine générale. Alors vous aurez plus de dermato, plus de radiologues mais pas plus de généralistes", indique Agnès Gianotti, vice-présidente du Syndicat MG France. 400 généralistes seront envoyés en tant que salariés dans les déserts médicaux. Ils seront volontaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"75% des passages aux urgences se font pendant les horaires d\'ouverture des cabinets\", précise Agnès Giannotti, du syndicat de médecins généralistes MG France.
"75% des passages aux urgences se font pendant les horaires d'ouverture des cabinets", précise Agnès Giannotti, du syndicat de médecins généralistes MG France. (MEHDI FEDOUACH / AFP)