Médecins spécialistes : en Auvergne, les délais pour obtenir un rendez-vous battent des records

Les délais sont souvent interminables pour obtenir un rendez-vous chez un médecin spécialiste. La situation est particulièrement critique en Auvergne.

France 3

Pour prendre rendez-vous dans un des sept cabinets d'ophtalmologie de Haute-Loire, il faut être vraiment patient. 266 jours en moyenne d'attente. Ce médecin voit en moyenne 45 patients chaque jour. Son agenda est déjà bien rempli, jusqu'au mois de juillet de l'année prochaine. Il y a pénurie en raison des départs en retraite de confrères libéraux non remplacés et de l'accroissement de l'activité, mais il n'est pas prêt à délégué certains actes.

Un problème de répartition géographique

La solution est peut-être à l'hôpital où justement, une partie du travail est déléguée aux orthoptistes, chargé de dépistage de problèmes de vision et de rééducation de l'œil. Ici, le délai pour un rendez-vous avec un médecin ophtalmologiste passe à quatre mois, un peu plus raisonnables. Le service prend en charge les urgences sept jours sur sept, mais pas seulement. Le service s'occupe également des enfants en bas âge et des personnes âgées. Comment résoudre la pénurie ? En augmentant le nombre de médecins formés. Ce sera le cas dès l'année prochaine à la faculté de médecine de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Mais plus qu'un problème de nombre de spécialistes, c'est avant tout un problème de répartition géographique comme pour les généralistes.

Comme les docteurs Véronique Enguehard (à gauche) et Annick Houngbo, ici à Clichy-sous-Bois le 15 octobre 2014, plusieurs médecins généralistes de Seine-Saint-Denis ont choisi de s\'associer dans des maisons de santé pluridisciplinaires.
Comme les docteurs Véronique Enguehard (à gauche) et Annick Houngbo, ici à Clichy-sous-Bois le 15 octobre 2014, plusieurs médecins généralistes de Seine-Saint-Denis ont choisi de s'associer dans des maisons de santé pluridisciplinaires. (MARIE-VIOLETTE BERNARD / FRANCETV INFO)