Les nouvelles technologies pour lutter contre les déserts médicaux

Dans certaines régions, l’attente pour un rendez-vous chez un médecin spécialiste relève du parcours du combattant. Pour enrayer ce phénomène, la télémédecine se développe.

FRANCE 2

 

Dans le département de l’Indre, la ville de Châtre fait figure de désert médical. Ici il faut des mois pour obtenir un rendez-vous. Certains patients attendent même parfois jusqu’à deux ans pour obtenir un rendez-vous chez un pneumologue. Dans une clinique de la ville, spécialisée dans le traitement des diabétiques, certaines affections comme l’ophtalmologie peuvent être diagnostiquées sans que le patient ne rencontre physiquement un spécialiste.

Un gain de temps précieux

Pour traiter les pathologies liées à cette spécialité, c’est le diabétologue qui prend en charge les patients. Les examens sont ensuite envoyés à un spécialiste qui rend son avis en 48 heures. Un service que le Dr Pascal Chassot, ophtalmologiste juge efficace mais limité : « Je pense que cela permet d’améliorer le dépistage à grande échelle mais ça ne replace pas l’examen de  l’ophtalmologue » explique le spécialiste à France 2.  Le gouvernement veut lui étendre le dispositif. La télémédecine pourrait être élargie à la dermatologie ou encore la cardiologie. En huit ans, 1000 patients ont pu ainsi être examinés.

Le JT
Les autres sujets du JT