Chirurgie ambulatoire : le pari réussi du centre hospitalier de Bordeaux

Le centre hospitalier de Bordeaux a adopté la technique de la chirurgie ambulatoire, même pour des opérations assez lourdes. Un choix dont se félicitent les chirurgiens et les patients.

France 3

Dans ce service d'urologie, pas le temps de s'habituer au décor. Depuis un an, une nouvelle technique est utilisée pour traiter le cancer du rein : la chirurgie ambulatoire. Seule la tumeur est retirée, l'organe garde sa fonctionnalité et surtout, le patient rentre chez lui le soir-même. Mieux pour le patient, estiment les chirurgiens, puisque cela préserve la fonction rénale, diminue les douleurs post-opératoires et les complications.

Lien 24h/24 avec l'équipe médicale

En cinq ans les malades sont ainsi passés des soins intensifs à l'ambulatoire. Une simplification qui surprend agréablement les patients. L'équipe médicale planifie un parcours de soins dédiés, spécifique à chaque malade pour éviter le risque d'hémorragie en post-opératoire. Il faut une parfaite coordination entre les équipes d'anesthésie et de chirurgie. Loin de l'hôpital, le malade n'est pas abandonné pour autant. Il est connecté à l'équipe soignante 24h/24 jusqu'à complète guérison.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le CHU de Bordeaux (Gironde), le 2 juillet 2011.
Le CHU de Bordeaux (Gironde), le 2 juillet 2011. (MAXPPP)