Un homme meurt d'une infection à cause d'un tatouage non cicatrisé

Un Texan de 31 ans est décédé après un bain de mer, alors qu'il venait de se faire tatouer quelques jours auparavant, selon le BMJ Case Reports.

L'homme a développé un choc septique à la suite d'une baignade dans le Golf du Mexique, cinq jours après son nouveau tatouage, indique le BMJ Case Reports.

"Très rapidement, son choc septique a progressé dans les 12 heures environ, ce qui est typique pour ce type d'infection", a déclaré un interne en médecine de l'University of Texas Southwestern Medical Center à CNN. De plus, l'homme présentait une maladie chronique du foie en raison de sa consommation excessive d'alcool. Il a été immédiatement placé sous aide respiratoire et mis sous antibiotiques.

Le patient a été testé positif au Vibrio vulnificus, une bactérie généralement trouvée dans l'eau des océans. Invitée dans "Le magazine de la santé" le 5 juin 2017, le Dr Marie Jourdan précise : "L’infection a fait rentrer une bactérie très particulière qui appartient à la famille des bactéries mangeuses de chair. Elles fabriquent des toxines qui viennent créer une fasciite nécrosante : une infection extrêmement grave"

"Ce cas met en évidence l'association de la maladie chronique du foie et la mortalité élevée associée aux infections de V. vulnificus. Les professionnels de santé devraient rester vigilants pour les infections à V. vulnificus chez les patients atteints d'une maladie chronique du foie et dans les cas d'ingestion d'huîtres crues ou d'exposition à l'eau de mer", indiquent les auteurs du rapport.

Généralement, les symptômes classiques sont des vomissements et des diarrhées. La plupart des personnes en bonne santé ne se retrouvent pas à l'hôpital parce que leur système immunitaire est assez fort pour combattre l'infection. Néanmoins "les infections peuvent également se produire avec l'exposition de plaies ouvertes à de l'eau salée contaminée, mais cela représente un mécanisme rare d'infection", explique le rapport.

Certaines règles importantes doivent être respectées dans les heures et les jours qui suivent la création d'un tatouage. Il faut protéger sa peau exposée à un plus grand risque d'infection bactérienne. Chaque fois qu'un pistolet de tatouage perfore la peau, l'aiguille ouvre une plaie : une ouverture par laquelle les germes peuvent entrer dans l'organisme. Plus le tatouage est grand, plus les risques d'infection sont possibles. Après avoir retiré le pansement original et nettoyé doucement le nouveau tatouage, il faut appliquer une pommade antibactérienne. Les baignades en mer et les bains sont fortement déconseillés dans les trois semaines qui suivent la réalisation du tatouage.