Drames dans les centres équestres : quel est le dispositif de sécurité ?

Publié
Drames dans les centres équestres : quel est le dispositif de sécurité ?
Article rédigé par
B.Lepinay, S.Heriaud, T.Cormerais - France 2
France Télévisions

En Charente-Maritime, une fillette de neuf ans est décédée mercredi 20 juillet après avoir été piétinée par un poney. Mardi, en Ille-et-Vilaine, 15 personnes dont des enfants ont été blessées plus ou moins grièvement par des poneys. Quel est le dispositif de sécurité habituel dans les centres équestres ?

À Chaillevette (Charente-Maritime), avant même de découvrir leur monture, les enfants d'une colonie de vacances ont le droit à un rappel des règles de sécurité. Bruno Balma encadre un groupe d'une dizaine d'enfants, et doit faire face à l'appréhension de certains face aux poneys. Il n'hésite pas à leur rappeler qu'il faut avant tout mettre l'animal en confiance. Une fois les salutations faites et les poneys brossés, il faut veiller également à bien s'équiper.

Des protections aux règles précises

Toutes les protections doivent respecter des règles précises. Ainsi, des casques appelés "bombes" sont obligatoires. "Dès qu'on commence un petit peu à sauter, à en faire un sport plus qu'un loisir, [il faut une] protection dorsale. Ça protège le dos, les viscères. Ça rassure les cavaliers, les parents, les enfants et les enseignants", explique Fabienne Tourland, directrice du centre équestre "Le Petit Carrousel". Pour le groupe d'enfants débutants, quatre encadrants du centre sont présents pour les guider durant la séance. De quoi rassurer les animateurs de la colonie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.