VIDEO. Quels sont les risques de l’automédication ?

Vous êtes malade mais l’idée d’aller chez le médecin ne vous enchante pas ? Comme 8 Français sur 10, vous pratiquez peut-être l’automédication.

Voir la vidéo
BRUT

4000 médicaments sans ordonnance

"Ce sont tous les produits qui ne sont pas prescrits donc c’est le marché des médicaments qui ne passent pas par la prescription du médecin", explique Pascal Brossard, vice-Président de l’Afipa.

En France, il existe pas moins de 4000 médicaments sans ordonnance. Cette pléthore de médicaments accessibles sans consultation chez le médecin permet la pratique de l'automédication. Cette dernière est encouragée par les pouvoirs publics et l’Union Européenne. Elle permet en effet de faire des économies sur le système de santé et de pallier la pénurie de médecins dans les déserts médicaux. Elle offre également des recettes importantes au secteur pharmaceutique avec un marché qui s’élève à 2,2 millards d’euros.

Une pratique risquée ?

Toutefois, l’automédication n’est pas un remède miracle. Selon "60 millions de consommateurs", 50 % des médicaments sans ordonnance n’ont jamais démontré leur efficacité. Certains peuvent même conduire à des accidents cardio-vasculaires ou à des troubles neurologiques. Depuis décembre 2017, l’Agence nationale de sécurité du médicament a interdit les publicités pour certains médicaments anti-rhume. En cause ? Un risque "d’effets indésirables graves".

VIDEO. Quels sont les risques de l’automédication ?
VIDEO. Quels sont les risques de l’automédication ? (BRUT)