Une taxe en discussion sur les produits trop salés

Après la taxe sur les sodas, sur les produits trop gras ou encore la taxe Nutella, les produits trop salés sont-ils les prochains sur la liste ? Un rapport rendu à l'Assemblée nationale fin septembre se penche sur la question.

France 2

Les plats préparés doivent-ils être surtaxés ? Des parlementaires se penchent sur la question pour faire changer certaines recettes car les Français consomment 9 à 12 grammes de sel par jour, soit deux fois plus que la moyenne des 5 grammes recommandée par l'OMS. En effet, le sel, bien qu'indispensable, est dangereux pour la santé lorsqu'on en consomme trop. Il est parfois utilisé à outrance car il permet d'améliorer la saveur, la texture ou la conservation des produits.

Un problème de santé publique

Ces dernières années, de nombreux industriels cherchent à réduire la proportion de sel dans leurs plats ; des efforts qui restent insuffisants pour certains députés. Un rapport, rendu fin septembre, propose d'envisager une taxe pour les produits trop salés en s'inspirant du celle sur les sodas.

Consommé en trop grande quantité, le sel augmente les risques d'hypertension, d'obésité et de maladies cardio-vasculaires. En France, le traitement de ces maladies coûte entre 12 à 15 milliards d'euros par an selon l'Assurance Maladie. Pour l'OMS, 2 millions et demi de décès pourraient être évités si le taux recommandé de 5 grammes de sel par jour était respecté. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rayon de plats préparés, le 18 avril 2011, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).
Un rayon de plats préparés, le 18 avril 2011, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). (MAXPPP)