Une mission gouvernementale propose de recourir au télétravail comme "alternative" à certains arrêts maladie

Contacté par franceinfo, Matignon a précisé le but de cette mission : "L'objectif est d'établir un diagnostic et des propositions concernant les arrêts de travail."

Le télétravail est l\'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d\'illustration)
Le télétravail est l'une des alternatives à certains arrêts maladie proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter. (Photo d'illustration) (COLLANGES / BSIP / AFP)

Le télétravail, bientôt l'une "des alternatives à l'arrêt de travail court" ? C'est l'une des pistes proposées par une mission gouvernementale, dans un document que franceinfo a pu consulter, mercredi 14 novembre, tout comme RTL. Selon la radio, le Premier ministre a diligenté une mission sur l'usage du télétravail en entreprise "pour minimiser les arrêts de travail de plus de six mois, trop coûteux pour l'assurance-maladie".

Pour trouver une solution, le Premier ministre, Edouard Philippe, a mandaté l'Inspection générale des affaires sociales (Igas), assure Le Parisien, qui a également consulté ce document. Médecins, syndicats du patronat et des salariés ainsi que représentants des patients ont été réunis, mardi soir, pour dresser un état des lieux qui figure dans le document de la mission.

"Le télétravail, ça peut être une piste intéressante"

Pourtant, mercredi matin, sur RTL, alors qu'il était interrogé à ce sujet, Edouard Philippe n'a pas confirmé cette piste. "C'est une question délicate. Favoriser le télétravail, oui", mais il ne faut pas "mélanger l'arrêt de travail et le travail", a-t-il estimé. 

Il faut voir, a-t-il expliqué, "comment est-ce qu'on peut reprendre progressivement le travail, notamment par le télétravail, ça peut être une piste intéressante." "Ne pas se placer dans des situations qui soient trop binaires : on ne travaille pas, on n'a pas le droit, puis ensuite on doit travailler complètement", a-t-il dit, sans plus de précisions sur les pistes de réflexion.

Un rapport final attendu fin décembre

"Il ne s'agit pas d'une mission spécifique au télétravail. Il s'agit d'une mission concernant les arrêts maladie", précise Matignon à franceinfo, mercredi après-midi. L'objectif de cette mission, lancée en septembre, est "d'établir un diagnostic et des propositions concernant les arrêts de travail, compte tenu de la grande complexité du système, son manque de lisibilité et de la forte croissance du coût des indemnisations pour arrêt maladie, dont il convient d'examiner les causes", insiste les services du Premier ministre.

Le rapport final est attendu pour fin décembre. "Le gouvernement se prononcera une fois les travaux terminés et le rapport remis", ajoute Matignon.