Plan santé 2022 : les principaux axes de la réforme

La réforme de la santé, portée par la ministre Agnès Buzyn, doit notamment pallier le manque de médecins dans de nombreuses régions.

France 2

Le plan santé 2022, présenté en Conseil des ministres mercredi 13 février, va s'articuler autour de plusieurs actes. Le premier, c'est élargir la sélection des futurs médecins. On devrait voir la suppression du numerus clausus, mais aussi du très redouté concours de fin de première année. L'objectif du gouvernement est d'augmenter le nombre de médecins, dans un pays qui en manque cruellement. L'exécutif souhaite une hausse de 20%. À titre de comparaison, les quotas en 2018 s'élevaient à un peu plus de 8 200 places, explique le journaliste de France 2 Florent Boutet. 

Des ordonnances qui inquiètent

Le deuxième axe de la réforme porte sur la carte hospitalière. Cela concerne les hôpitaux de proximité. Ils se situent en général dans des zones rurales. Leurs missions vont être recentrées sur la médecine générale, la gériatrie et la rééducation. Il y aura un peu de radiologie et de biologie, mais plus du tout de chirurgie ni de maternité, précise Florent Boutet. Les détails de la réforme seront fixés par ordonnances, ce qui n'est pas sans inquiéter le personnel hospitalier et les élus locaux. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration d\'un personnel médical aux urgences de l\'hôpital de la Timone à Marseille en janvier 2017.
Illustration d'un personnel médical aux urgences de l'hôpital de la Timone à Marseille en janvier 2017. (BORIS HORVAT / AFP)