Le mois sans alcool sans l'appui du gouvernement

Si le mois sans tabac est porté par le ministère de la Santé, les associations impulsent à elles seules un mois sans alcool en janvier.

France 2

C'est un défi de taille pour commencer l'année : ne pas ingérer une seule goutte d'alcool lors du mois de janvier. L'initiative de ce qu'on appelle le "dry january" vient d'Angleterre. Elle séduit toujours plus de Britanniques chaque année.
Des associations tentent de populariser le concept en France et les médecins le recommandent. Supprimer l'alcool pendant un mois aurait des résultats quasi immédiats : meilleur sommeil, perte de poids ou encore une peau plus jolie.

Poids des lobbies

Une vingtaine d'associations comptaient lancer une grande campagne de prévention en France, où l'on dénombre 42 000 décès par an liés à l'alcool. Or le lobby du vin demeure puissant dans l'Hexagone. A contrario du mois sans tabac, le ministère de la Santé ne porte pas le projet. C'est donc sans ce soutien que les associations lancent le mois sans alcool.

Le JT
Les autres sujets du JT
La précédente estimation de ce type, fondée sur des chiffres de 2009, avait évalué à 49 000 le nombre de décès dus à l\'alcool en France.
La précédente estimation de ce type, fondée sur des chiffres de 2009, avait évalué à 49 000 le nombre de décès dus à l'alcool en France. (BURGER / PHANIE / AFP)