Environnement : ces lumières qui polluent

C'est l'un des changements de ce 1er juillet : les magasins sont priés d'éteindre leurs enseignes lumineuses la nuit entre 1h et 6h du matin. Objectif : limiter la pollution lumineuse, un cauchemar pour notre santé et celle de nos animaux.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La nuit serait-elle une espèce en voie de disparition ? Vue du ciel, l'obscurité se fait de plus en plus rare. L'augmentation de pôles lumineux a augmenté de 90% en 25 ans. L'éclairage de façades, d'enseignes, de vitrines et de bureaux constitue une pollution lumineuse dont l'intensité ne cesse de croitre. Et selon de récentes études, elle aurait des conséquences désastreuses sur la biodiversité : "Il a été montré qu'il y avait une réduction très forte de l'intensité de la pollinisation nocturne par les insectes de certaines plantes de l'ordre de plus de 60% en ambiance lumineuse, entrainant ensuite une réduction de la quantité de fruits produite par la plante en question", explique Jean-François Silvain, président de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité.

L'éclairage des vitrines et des bureaux interdit de 1h à 6h du matin

L'allongement artificiel de la durée du jour perturbe le cycle physiologique des espèces. Les oiseaux migrateurs par exemple sont désorientés, leur départ est décalé, et sans obscurité, ils ne perçoivent plus les étoiles qui les guident. Chez l'homme aussi, la pollution lumineuse altère le système hormonal, affectant ainsi le sommeil, la libido, et le vieillissement. Depuis dimanche 1er juillet, l'éclairage des vitrines et des bureaux est interdit de 1h à 6h du matin. L'application de cette mesure devrait permettre de préserver nos nuits.

Le JT
Les autres sujets du JT
  Des bureaux à Issy-Val de Seine allumés en pleine nuit. 
  Des bureaux à Issy-Val de Seine allumés en pleine nuit.  (VINCENT ISORE / MAXPPP)