Dimanche en politique, France 3

Don du sang : une chute des réserves et un appel à la mobilisation

L’établissement français du sang cherche des donneurs, suite à une chute des réserves pendant le confinement.  

France 3

C’est en famille qu’ils sont venus donner leur sang. Armelle, 54 ans, est donneuse depuis sa majorité. Crise sanitaire oblige, c’est sur Internet qu’elle a dû prendre rendez-vous, pour elle, mais aussi pour sa fille et son amie. "On a entendu effectivement les messages comme quoi c’était toujours un peu délicat au niveau des réserves", explique-t-elle. Les dons de sang n’ont pas cessé pendant le confinement, mais les prélèvements ont été ralentis par un protocole sanitaire plus strict. 

Un relâchement avec le déconfinement

Les collectes mobiles dans les entreprises ou les universités ont été annulées. Mais les donneurs se font moins nombreux depuis le 11 mai. "Après la fin du confinement, on a eu l’impression que les gens étaient plutôt occupés à profiter sans doute de ce qu’ils n’ont pas eu le temps de faire à l’extérieur avant, et les gens nous ont plus lâchés, abandonnés", estime une infirmière.

L’établissement français du sang cherche des donneurs, suite à une chute des réserves pendant le confinement.  
L’établissement français du sang cherche des donneurs, suite à une chute des réserves pendant le confinement.   (France 3)