Grève dans les maisons de retraite : 31,8% des personnels ont fait grève mardi

Ce mouvement unitaire regroupait CGT, CFDT, FO, Unsa, CFTC, CFE-CGC et Sud, avec le soutien de l'Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) et d'associations de retraités.

Le personnel de l\'Ehpad \"Les 5 saisons\" manifeste pour protester contre le manque de moyens, vendredi 26 janvier 2018 à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais)
Le personnel de l'Ehpad "Les 5 saisons" manifeste pour protester contre le manque de moyens, vendredi 26 janvier 2018 à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) (MAXPPP)
avatar
Elise LambertVincent DanielIlan CaroFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Syndicats, patronat et retraités main dans la main face au manque de moyens. Les organisations professionnelles CGT, CFDT, FO, Unsa et CFTC de la santé ont appellé à la grève, mardi 30 janvier, les personnels des établissements accueillant des personnes âgées (Ehpad) pour dénoncer l'insuffisance de moyens et de personnel. Leur appel a été entendu : "dans l'ensemble des Ehpad, tous secteurs confondus, le taux de participation (nombre de grévistes déclarés) de l'ensemble des personnels est de 10,3% et le taux de mobilisation (nombre de grévistes déclarés et de personnels assignés) est de 31,8%", a indiqué leur administration, la Direction générale de la cohésion sociale.

Le soutien de leurs patrons. Cette grève a été lancée avec le soutien de l'Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) et d'associations de retraités. 

Rassemblements à Paris et Marseille. A Paris, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées dans l'après-midi près du ministère de la Santé, à Paris, d'où une délégation réclamant des moyens supplémentaires pour les maisons de retraite, est ressortie "en colère".


Une centaine de grèves en 2017. Depuis plusieurs mois, les personnels réclament "davantage de moyens humains pour plus de dignité". En 2017, une centaine de grèves dans des Ehpad ont été recensées, dont la plus médiatique, aux Opalines à Foucherans (Jura), a duré près de trois mois.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #EHPAD

20h00 : #ehpad "J'avais la sensation de devenir maltraitante". Une infirmière, qui a choisi de démissionner pour dénoncer le manque de moyens dans les maisons de retraite, raconte la résignation de ses collègues et les raisons qui l'ont poussée à faire ce choix.

Des aides-soignantes manifestent à Lille (Nord) à l\'occasion de la journée d\'action nationale dans les Ehpad, le 30 janvier 2018.


(PHILIPPE HUGUEN / AFP)

19h57 : Le taux de mobilisation (grévistes et personnels assignés inclus) est de 31,8%. Toute la journée, plusieurs milliers de personnes ont participé à des rassemblements organisés dans toute la France, pour réclamer davantage de moyens pour s'occuper "dignement" des personnes âgées.

19h54 : rès d'un tiers des personnels de maisons de retraite se sont mobilisés aujourd'hui, selon le ministère de la Santé.

16h36 : Il y a une "souffrance physique" dans les Ehpad, explique à franceinfo Jean Vignes, secrétaire général de la Fédération Sud santé sociaux, au moment où le personnel et les directions des maisons de retraite de France sont appelés à faire grève. Le syndicaliste réclame "cinq milliards d'euros pour remettre le secteur à flot."

16h10 : A Paris, plusieurs milliers de personnes, salariées des maisons de retraite, défilent vers le ministère de la Santé, pour réclamer davantage de moyens pour s'occuper "dignement" des personnes âgées. Des rassemblements ont également lieu dans de nombreuses villes de France : Bordeaux, Nantes, Rennes, Lyon, Strasbourg, Limoges, Perpignan, Marseille, Nice, Lille ou encore Clermont-Ferrand, Tours, Châteauroux et Orléans.






(Philippe Huguen / AFP)

14h51 : Des personnels au chevet des personnes âgées sont en grève aujourd'hui partout en France, pour réclamer davantage de moyens afin de s'occuper "dignement" des personnes âgées, une mobilisation inédite. Pour comprendre leur malaise, franceinfo a recueilli leurs témoignages.

12h13 : A l'occasion de la journée de grève dans les maisons de retraite médicalisées, franceinfo a recueilli le témoignage de ceux qui ont dû se résoudre à mettre leurs proches dans des établissements tout en sachant que leurs conditions de vie seraient difficiles.

(AMELIE-BENOIST / BSIP)

09h53 : On a l’air de découvrir les pb dans les #Ephad par manque de personnel c’est évident ns le constatons ns les ambulanciers sur le terrain, les patients à notre arrivee ne sont pas prêts à partir, ne sont pas lavés ou n’ont pas petit dejeuner...Nous sommes nous aussi les ambulanciers dans la même situation par manque de moyens financiers sommes contraints d’optimiser nos plannings au détriment des patients

09h53 : Une société qui ne peut s'occuper dignement de ses aînés, est une société décadente! Honte à nous

09h52 : Bonjour C'est incroyable la façon dont on traite nos ainés qui pourtant nous ont mis au monde et préparé notre avenir. Quel est cette société qui perd toute ses valeurs d'Humanisme, de reconnaissance, de respect, pour n'en considérer qu'une seule et unique : la rentabilité financière !! J'espère que nos enfants ne nous traiteront pas de la sorte !

09h52 : Vous êtes nombreux à commenter le mouvement des personnels des Ehpad. Voici quelques-unes de vos réactions.

09h22 : "Les valeurs de mon métier se dégradent et finissent par se perdre. Au final, ça me dégoûte de faire ce que je fais", témoigne Elodie Diete, aide-soignante à l'Ehpad Montmorency, à Breteuil (Oise). Aujourd'hui, la grève devrait être de 100% dans cet établissement, sans conséquences pour les résidents puisque les agents seront réquisitionnés. Franceinfo s'est rendu sur place.

09h11 : La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, était l'invitée des "4 Vérités", ce matin sur France 2. Elle a affirmé que le budget des Ehpad "est le budget qui va le plus augmenter dans tout le budget de la Sécurité sociale cette année" avec "100 millions d'euros supplémentaires" : "72 millions d'euros pour des postes de soignants, 10 millions d'euros pour des postes d'infirmières de nuit, 10 millions d'euros pour accompagner les Ehpad en difficulté". La ministre rappelle également avoir ajouté "50 millions d'euros".



07h16 : La situation dans les Ehpad, c'est ce que vos journaux ont majoritairement mis en avant ce matin à la une. "Au bout du rouleau", titre ainsi Midi libre, tandis que La Croix évoque "des soignants débordés". "Les familles souffrent aussi", écrit pour sa part Le Maine libre.







07h00 : Les personnels des établissements pour personnes âgées sont en grève aujourd'hui. Une manifestation se tient dès 10 heures à Marseille, et à 14 heures à Paris, où une délégation sera reçue au ministère des Solidarités et de la Santé. En revanche, la continuité des soins sera assurée.