Désintox. Non, un médecin n'a pas été arrêté pour avoir prescrit le protocole controversé du professeur Raoult

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

Le compte Twitter dénommé Le Général dénonce l’interpellation de Jean-Paul Théron à Tahiti. Son tweet, partagé plus de 2 000 fois, explique que « son délit » serait d’avoir traité des patients « avec le protocole » du directeur de l’IHU de Marseille.

Un médecin arrêté pour avoir prescrit le protocole controversé du professeur Raoult ? C’est en tout cas ce que laissent entendre plusieurs internautes dans des publications devenues virales sur Twitter. Le compte dénommé Le Général dénonce par exemple l’interpellation de Jean-Paul Théron à Tahiti. Son tweet, partagé plus de 2 000 fois, explique que « son délit » serait d’avoir traité des patients « avec le protocole » du directeur de l’IHU de Marseille.

L’homme, retraité de la direction de la Santé, est bien visé par une plainte de l’ordre des médecins pour plusieurs infractions à la déontologie et à la réglementation médicale. Mais ce n’est pas pour cette raison qu’il a été interpellé, contrairement à ce que laissent entendre nombre d’internautes et même certains responsables politiques, comme Florian Philippot.
 
Comme l’a confirmé le procureur de la République de Papeete, les gendarmes l’ont arrêté dans le cadre d’une procédure ouverte pour « violence volontaire sur personne chargée d’une mission de service public, avec arme par destination » mais aussi « outrage sur personne dépositaire d’une autorité publique ».
 
Le docteur est en fait soupçonné d’avoir agressé un clerc d’huissier, quelques jours auparavant, en lui jetant un objet métallique lourd. L’auxiliaire de justice se rendait à son domicile dans le cadre de l’affaire instruite par le conseil de l’ordre. Il s’était vu prescrire une interruption temporaire de travail de huit jours, et avait décidé de porter plainte. Jean-Paul Théron est également accusé d’avoir agressé verbalement les gendarmes qui s’étaient présentés une première fois à son domicile le samedi 18.

Le docteur à la retraite encourt désormais une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans d’emprisonnement, mais ceci n’a rien à voir avec le protocole du professeur Raoult.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur Twitter : https://twitter.com/artedesintox
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Politique de santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.