Cher : des urgences à l'abandon, les élus portent plainte

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Cher : des urgences à l'abandon, les élus portent plainte
Article rédigé par
F. Nicotra, France 3 régions, C. Krauskopff - France 3
France Télévisions

Le département du Cher, et plus précisément le centre hospitalier Jacques Cœur de Bourges, est touché par un manque de personnel urgentiste. Cette situation alarmante préoccupe les élus, et certains ont décidé de porter plainte.

Au centre hospitalier Jacques Cœur de Bourges (Cher), le service des urgences semble à l'abandon. Le manque de médecins force les ambulances à être à l'arrêt. Une situation qui inquiète les habitants de la région, presque démunis de services de secours. "Je pense que c'est une honte. En tant qu'habitante de Bourges et même du Cher, je me sens vraiment en insécurité", témoigne une passante. L'hôpital est en sous-effectif, seuls 12 des 24 postes de médecins urgentistes sont pourvus.

Une plainte pour mise en danger de la vie d'autrui

Pour pallier à ces absences de personnel permanent, des intérimaires sont engagés, mais ces derniers sont également peu nombreux. Cette situation préoccupante a incité le maire de Bourges, et ceux de deux autres communes, à porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui. "Nous considérons [...] qu'il y a mise en danger de la vie d'autrui. Et par rapport à cela, nous avons saisi le procureur de la République de Bourges. Nous voulons que les responsabilités des uns et des autres soient examinées", explique Yann Galut, maire de Bourges.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.