Alimentation : le Nutri-Score passé au crible

Ces étiquettes de couleur verte, jaune ou rouge selon la qualité nutritionnelle du produit ont été mises en place en 2016 par le gouvernement. France 3 dresse un premier bilan de ce procédé.

FRANCE 3

Les cinq lettres et autant de couleurs qui composent le logo Nutri-Score sont apparues en 2016. Depuis, 81 % des consommateurs interrogés sur internet le connaissent. Mais les clients questionnés par France 3 dans un supermarché sont plus perplexes, à l'image de cette Française qui ne connaît "absolument pas" ce procédé mis en place par le gouvernement pour éclairer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des produits alimentaires.

Les distributeurs s'adaptent

17 000 produits en rayon et sur internet disposent du logo Nutri-Score. Ce dernier motive l'achat dans 60% des cas, mais les consommateurs ne renoncent pas à un produit sans logo dans 1 cas sur 2. En quelques années, Nutri-Score a fait évoluer certains distributeurs qui ont fait changer leur recette en fonction des notes attribuées. Aujourd'hui près de 9 Français sur 10 aimeraient rendre ce logo obligatoire. Mais des réglementations européennes, poussées par les lobbys, freinent sa généralisation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Certains des plats préparés Joël Robuchon vendus par Fleury Michon obtiennent la note – moyenne – de C avec le Nutri-Score.
Certains des plats préparés Joël Robuchon vendus par Fleury Michon obtiennent la note – moyenne – de C avec le Nutri-Score. (MARTIN BUREAU / AFP / FLEURY MICHON / FRANCEINFO)