Alimentation : faut-il taxer le sel ?

Les Français consomment en moyenne deux fois trop de sel. Il se cache principalement dans les aliments et les plats préparés.

FRANCE 3

Chaque jour, les Français mangent sans le savoir 10 g de sel. Plats préparés, gâteaux, biscottes : le sel s'insinue partout et sa surconsommation provoque des risques d'hypertension, d'obésité et de maladies cardiovasculaires. Cinq ans après la taxe soda, une taxe sur les produits trop salés est en discussion à l'Assemblée nationale et devra être proposée dans le courant du mois de septembre.

Une taxe incitative pour les industries agroalimentaires

Pour le scientifique Pierre Meneton, contraindre les industriels est l'unique manière de changer les habitudes alimentaires. "Soit le surcoût sera répercuté sur le prix de vente et l'entreprise perdra des clients, soit elle ne répercutera pas et ses marges diminueront. On peut penser que c'est une bonne incitation", explique-t-il. Aujourd'hui les 3/4 de nos apports en sel proviennent des aliments transformés. L'industrie agroalimentaire devrait logiquement combattre une loi qui taxerait le sel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rapport qui sera rendu à l\'Assemblée nationale fin septembre envisage une taxe sur les produits trop salés.
Un rapport qui sera rendu à l'Assemblée nationale fin septembre envisage une taxe sur les produits trop salés. (MARIE SAUVEE / MAXPPP)