Cet article date de plus de sept ans.

Plus de 17 000 femmes ont fait retirer leurs prothèses mammaires PIP

En France, environ 30 000 femmes portaient ces implants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une prothèse mammaire PIP défectueuse, montrée à Marseille, le 10 juin 2010. (GERARD JULIEN / AFP)

Plus de 17 000 femmes sur environ 30 000 porteuses en France ont fait retirer leurs implants mammaires PIP. C'est ce qu'indique le dernier bilan établi fin septembre par l'Agence du médicament et des produits de santé (ANSM), rapporte l'AFP, samedi 7 décembre.

Un total de 29 777 prothèses avaient été retirées chez 17 135 femmes, à la fin du mois de septembre, dont 12 599 à titre préventif. Parmi les implants retirés, 7 540 ont été classés comme "défectueux", soit un taux de "défaillance" de 25,4%, similaire à celui observé lors du précédent bilan réalisé fin mai. La rupture de l'implant externe reste l'anomalie la plus fréquemment constatée. Elle a été constatée dans 4 599 de l'ensemble des 7 540 prothèses défectueuses, tandis que dans 2 123 cas, du gel de silicone non conforme suintait à travers l'enveloppe.

Ces retraits préventifs ont commencé dès le printemps 2010, après la suspension de la commercialisation de ces implants. Ils se sont accélérés après la décision, en décembre 2011, du ministère de la Santé, de proposer un retrait préventif à toutes les femmes porteuses de prothèses PIP, même en l'absence de signe clinique de détérioration de l'implant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.