Peut-on déduire l'avenir d'un enfant à partir d'un test ?

Peut-on deviner, à partir d'un test effectué à l'âge de quatre ans, l'avenir, ou en tout cas les probabilités d'avenir, des individus ? France 2 revient mardi 19 mai sur le travail du chercheur Walter Mischel.

FRANCE 2

Entre 1968 et 1972, le chercheur américain Walter Mischel a étudié les réactions de 550 enfants laissés seuls dans une pièce pendant vingt minutes face à un chamallow, avec la promesse d'en recevoir un second s'ils attendaient sans manger le premier. Il a ensuite régulièrement suivi leurs parcours. Ses conclusions sont étonnantes : 30% des enfants ont attendu la deuxième récompense et aujourd'hui, ils seraient mieux dans leur peau. "Ils ont tendance à être moins obèses, moins accros à la cocaïne et à toutes les autres drogues et ainsi de suite", remarque le chercheur.

Le contrôle de soi s'acquiert aussi en grandissant

Selon Walter Mischel, ils seraient aussi meilleurs à l'école. Plus confiants, ils réussiraient mieux dans la vie. Émotions contre raison, impulsivité contre contrôle de soi, ce test démontrerait notre faculté à réfléchir, planifier nos actes, réfréner nos envies. Mais pour Florence Albinhac-Morel, psychologue interrogée par France 2, "la volonté s'acquiert aussi en grandissant".

Le JT
Les autres sujets du JT