Pays-Bas : la ministre qui a légalisé l'euthanasie a "vraisemblablement" été tuée

Retrouvée morte lundi, l'ancienne ministre de la Santé a sans doute été victime d'une "action criminelle", avance le parquet.

L\'ancienne ministre néerlandaise de la Santé Els Borst, le 8 novembre 2011, dans son jardin à Bilthoven (Pays-Bas).
L'ancienne ministre néerlandaise de la Santé Els Borst, le 8 novembre 2011, dans son jardin à Bilthoven (Pays-Bas). (MARCEL ANTONISSE / AFP)

Sous son mandat, les Pays-Bas sont devenus le premier pays au monde à légaliser l'euthanasie, en 2002. L'ex-ministre néerlandaise de la Santé, Els Borst, retrouvée morte lundi, a sans doute été tuée, a assuré, jeudi 13 février, le parquet néerlandais. "Les résultats de l'enquête montrent que sa mort est vraisemblablement due à une action criminelle", est-il indiqué dans un communiqué.

Deux médecins "ont conclu qu'une blessure trouvée sur son corps a mené à sa mort, a ajouté la même source. Il n'est donc pas question d'une mort naturelle." Le corps de l'ancienne ministre, 81 ans, avait été retrouvé par une de ses amies, lundi soir, dans le garage du domicile d'Els Borst, dans la petite ville de Bilthoven. Une enquête a été ouverte.

Dix ans plus tard, 4 000 euthanasies par an

Médecin de formation, réputée pour ses positions progressistes et libérales sur de nombreux sujets liés aux soins de santé, Els Borst a été ministre de la Santé et vice-Premier ministre des Pays-Bas de 1994 à 2002. 

Adoptée aux Pays-Bas en 2001, la loi sur l'euthanasie était entrée en vigueur le 1er avril 2002. Depuis, l'euthanasie est de plus en plus entrée dans les moeurs. Près de 4 000 personnes y ont eu recours en 2012.