Cet article date de plus de cinq ans.

Les négociations entre les médecins et l'Assurance-maladie s'ouvrent aujourd'hui

Les médecins libéraux souhaitent une hausse de leur revenu et doivent négocier avec l'Assurance-maladie ce 24 février. Le passage de 23 à 25 euros du tarif de consultation coûterait 580 millions par an.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (JIRI HERA / 54100942)

Après l'adoption du tiers payant généralisé, les médecins libéraux attendaient de pouvoir négocier avec l'Assurance-maladie la revalorisation du tarif de consultation pour les cinq prochaines années. Depuis 2011, une consultation chez un médecin généraliste est fixée à 23 euros, les syndicats réclament désormais une hausse de deux euros.

La ministre de la santé, Marisol Touraine, a déclaré qu'elle était pour une hausse tarifaire, "la question est sous quelle forme, de quelle manière et à quel rythme", a-t-elle déclaré dimanche 21 février sur RTL. Le passage de 23 à 25 euros représente un coût pour la Sécurité sociale de 580 millions par an.

De plus, les cinq syndicats des médecins libéraux réclament une hausse de rémunération pour les consultations longues, complexes ou quand les rendez-vous sont pris en urgence.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droits et démarches

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.