Cet article date de plus de neuf ans.

La baisse des indemnités journalières effective le 1er janvier

Le décret est paru aujourd’hui au journal officiel. Il instaure la baisse des indemnités de maladie pour les salaires supérieurs à 1,8 fois le SMIC, soit 2.500 euros brut par mois.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Jusqu'à présent, l'indemnité journalière ne pouvait pas dépasser la moitié du plafond de la sécurité sociale. Dans le cadre du budget 2012 de la Sécu, le décret substitue au plafond de sécurité sociale un plafond équivalent à 1,8 smic.
Le taux d'indemnisation restera le même qu'actuellement, soit 50% du salaire brut, mais le plafond appliqué à ce salaire pris en compte pour le calcul, jusqu'ici de 2.945 euros, est abaissé à 2.517 euros (le Smic étant revalorisé au 1er janvier).

Renflouer la sécu

Gouvernement et majorité étaient tombés d'accord sur ce dispositif pour éviter l'instauration d'un quatrième jour de carence pour les salariés du privé (non indemnisé par l'assurance maladie), qui aurait procuré quelque 220 millions aux caisses de la Sécurité sociale. Selon le gouvernement, la baisse des indemnités journalières pour les salaires de plus de 2.500 euros brut permettra d'économiser quelque 150 millions d'euros, selon le gouvernement.

Le PCF proteste 

Aujourd’hui, le Parti Communiste proteste contre ce décret. "Une nouvelle fois, ce sont, injustement, les salariés les premiers touchés au nom d'une crise financière dont ils ne sont pas responsables", écrit le PCF dans un communiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.