Attentats à Paris : mobilisation maximale des hôpitaux

Le plan blanc, déclenché vendredi soir par l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) à la suite des attaques simultanées qui ont fait au moins 128 morts dans la capitale, est un dispositif de mobilisation maximale prévu pour les situations sanitaires d'urgence et de crise.

Inscrit dans la loi depuis 2004, le plan blanc définit les dispositifs de crise dont disposent les établissements de santé publics et privés et leur permet de mobiliser et d'organiser immédiatement les moyens humains et matériels pour faire face à l'afflux de patients ou de victimes. 

Un plan blanc permet de déprogrammer des activités non indispensables, d'ouvrir des lits supplémentaires, de renforcer ponctuellement les équipes de professionnels de santé dans les établissements en difficulté. Il fixe ainsi les modalités selon lesquelles le personnel nécessaire peut être maintenu sur place et, le cas échéant, rappelé lorsque la situation le justifie, détaille le site de l'AP-HP.

Tous les personnels sont mobilisés, notamment les équipes des SAMU et les Urgences. Les personnels nécessaires sont appelés directement par les hôpitaux.

Les ressources en sang sont à ce stade suffisantes. Les personnes qui souhaitent donner leur sang peuvent se rendre aux centres de l'EFS. Pour en savoir plus sur le don du sang : lire le communiqué de presse de l'EFS. + les adresses des sites en Ile-de-France .

Pour les personnes qui  souhaitent des informations sur l'identité des victimes éventuellement hospitalisées à l'AP-HP : 01 40 27 40 27