Cet article date de plus de six ans.

Obésité : "une crise immense" guette l’Europe (OMS)

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est penchée sur la balance des habitants de 53 pays. Ses conclusions sont inquiétantes pour la plupart des Européens, menacés d’obésité d’ici 2030.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Selon l'OMS, l'obésité guette la plupart des adultes européens © MaxPPP)

C’est une mise en garde de poids que lance l’Organisation mondiale de la santé (OMS) après avoir étudié la montée de l’obésité dans plusieurs pays européens. Selon ses projections, "l’Europe va être confrontée à une crise immense". La tendance est inquiétante à cause des maladies que l'obésité peut favoriser.

L'Irlande visé, les Pays-Bas épargnés

Les tableaux inquiétants ont été montrés mercredi lors d'un congrès européen sur l'obésité à Prague. L'étude a été réalisée pour le bureau régional européen de l’OMS et elle tire la sonnette d'alarme notamment pour l’Irlande. Dans ce pays, 89% des hommes "devraient être" en surpoids vers 2030, dont 48% en situation d’obésité. La projection est à rapprocher des chiffres de 2010 affichant 74% d’hommes en surpoids dont 26% d’obèses.

Chez les femmes irlandaises, la tendance est tout aussi affolante. La proportion des personnes en surpoids passerait de 57% à 85% pendant la même période. La Grande-Bretagne, la Grèce, l'Espagne, la Suède et la République tchèque devraient aussi connaître des courbes inquiétantes. Seuls quelques pays sur les 53 passés à la loupe échapperaient à la hausse et les Pays-Bas figurent dans cette courte liste.  

Des kilos inexpliqués

Pourquoi certains pays échapperaient à la montée en flèche de l'obésité ? L'alimentation est-elle la principale cause de l'obésité ? Aucune explication n'a pour le moment accompagnée l'étude dont les auteurs appellent d'ailleurs à "la plus extrême prudence" pour l'interprétation. Mais la Britannique Laura Webber, l'une des signataires de l'étude, souligne la nécessité de " politiques urgentes pour inverser la tendance". 

L'obésité est en effet un facteur important de risques pour les maladies cardio-vasculaires, le diabète et certains cancers.  Selon des chiffres diffusés en janvier par l’OMS, le nombre de cas a doublé dans le monde depuis 1980 et l'obésité est "évitable".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.